Les applications rencontres apparaissent rarement sur les écrans d’accueil des smartphones

D’après les données issues d’une étude menée par l’institut YouGov (source), les applications rencontres n’apparaissent que dans 2% des cas sur les écrans d’accueil des smartphones des utilisateurs.

L’enquête a également révélé que 44% des utilisateurs mobiles échantillonnés n’utilisaient que les applications trouvées sur l’écran d’accueil de leurs appareils.

Et 62 % des utilisateurs sondés avaient seulement neuf applications (ou moins) visibles sur leur smartscreen.

La first smartscreen, la second smartscreen et la third smartscreen deviennent des espaces de visibilité essentiels et fortement concurrentiels pour toutes les marques (pour tous les sites de rencontres) qui souhaitent générer du trafic.

YouGov suggère que le fait de vouloir être présent sur les premières smartscreens devrait être une préoccupation majeure pour tous les lanceurs d’applications.

Le fait d’avoir téléchargé une application n’engendre pas forcément une utilisation active de cette application. Beaucoup de personnes téléchargent des applications afin de les tester. Si l’application ne répond pas tout de suite aux attentes de l’utilisateur, cet utilisateur ne s’en servira plus et il l’effacera.

Autre info, il semble que les personnes qui utilisent des applications indexées en second ou third smartscreen sont surtout des utilisateurs familiers aux nouvelles technologies, c’est-à-dire à des personnes qui ont les moyens et l’habitude d’utiliser ces outils de communication. En d’autres termes, ces personnes appartiennent essentiellement à des catégories de personnes dont le niveau de vie est élevé (cf les CSP+).

Les participants ont également indiqué qu’ils vérifiaient leur téléphone 35 fois par jour en moyenne, Près de 10 % des personnes interrogées vérifient leur téléphone plus de 100 fois par jour.

WhatsApp (74 %), les programmes de courriel (35 %), Facebook (29 %), les applications météo (27 %) et la recherche Google (25 %) figurent parmi les applications les plus couramment utilisées.

Le rapport recommande aux futurs développeurs d’applications de réfléchir attentivement à la question de savoir si leur application sera en mesure d’offrir un avantage particulier qui maintiendra les utilisateurs actifs à long terme.

Le rapport suggère également de cibler au mieux un public afin de parfaitement répondre aux besoins de l’audience ciblée.

Et si l’application n’est pas susceptible de figurer sur la smartscreen, il convient de penser à d’autres moyens afin de retenir l’attention des utilisateurs …

Les applications rencontres apparaissent rarement sur les écrans d’accueil des smartphones
Voter pour ce site

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *