Comment séduire en boite de nuit ? Notre guide :)

« Je ne veux pas sortir tout seul en boite, je ne veux pas ĂȘtre ridicule ».

N’ayez pas peur ! On n’est plus ridicule Ă  notre Ă©poque. Sortir tout seul en boite c’est mĂȘme une preuve de courage.

« Je prĂ©fĂšre y aller avec mes amis » 


Peut-ĂȘtre mais sortir de la solitude implique de casser certaines habitudes. Si vous sortez entre mecs ou filles, peu de chance de rencontrer l’Ăąme sƓur. Le groupe joue son rĂŽle de protection Ă  l’Ă©gard de personnes extĂ©rieures. Or « rencontrer » c’est aller vers l’autre, c’est une part d’aventure donc de risque, laissez derriĂšre vous les « amis protecteurs » ou la famille (que ceux qui vivent encore chez leur mĂšre se reconnaissent). Notez aussi qu’il y a plein de gens qui se rencontrent en boite et qui se marient ensuite, ne dites pas « je ne vais pas y rencontrer l’homme/la femme de ma vie ». NĂ©anmoins ne vous faites pas tout un monde sur la personne que vous allez ou pas rencontrer et si elle/il sera la bonne, vous n’en ĂȘtes pas lĂ  !

« OK, ce soir je vais en boite … tout(e) seul(e) ».

C’est dĂ©jĂ  un grand pas d’accompli. Choisissez un Ă©tablissement oĂč vous pourrez effectivement rentrer seul (ce n’est pas Ă©vident si vous vous faites refouler, essayez plusieurs endroits), choisissez un habillement qui ne dĂ©note pas trop par rapport Ă  la population de ladite boite de nuit. Et choisissez aussi un Ă©tablissement en fonction de votre Ăąge.

« Une fois entrĂ© qu’est-ce que je fais ? ».

Vous avez dĂ©jĂ  fait beaucoup de choses, vous avez « cassé » vos habitudes en sortant de vous-mĂȘme, vous avez fait preuve de courage… il faut continuer. En discothĂšque on est lĂ  pour s’amuser ne l’oubliez pas, on danse, on boit (modĂ©rĂ©ment), on discute (malgrĂ© le bruit) et on se laisse un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone sur la fin voire plus… Prenons les choses dans l’ordre.

Il ne faut pas se cacher que vous ĂȘtes lĂ  pour draguer. Rassemblez toute votre Ă©nergie disponible et n’ayez pas peur d’ĂȘtre ridicule ça ne vas pas vous tuer ! Il y a plusieurs endroits pour le faire. En dĂ©but de soirĂ©e c’est plutĂŽt le bar. Ensuite la piste de danse, puis enfin l’escalier vers la sortie oĂč les canapĂ©s du fond, par exemple.

Enfin tous les moyens sont permis dans la limite de la dĂ©cence et d’un comportement normal en sociĂ©tĂ©.

Vous ĂȘtes un homme

Si vous ĂȘtes timide allez au bar et commandez un verre cela vous donnera du courage. Attention ne vous soulez pas, ce n’est pas le but et vous n’arriverez pas Ă  vos fins.

Ensuite choisissez votre « proie »… Et oui vous ĂȘtes en chasse ! Il y a aussi des concurrents qui comme vous ont le mĂȘme objectif, alors soyez actif. Choisissez une personne avec qui vous pensez avoir des chances. Ne choisissez pas LA bombe de la soirĂ©e si vous n’ĂȘtes pas Brad Pitt (mais parfois c’est possible), ni un groupe de filles trop soudĂ©es (le groupe protĂšge), une personne seule fera l’affaire. Si vous trouvez plusieurs filles il faudra autant de courage pour « animer » Ă  vous tout seul le groupe et le sĂ©duire pour vous faire accepter. Ne vous faites pas un jugement trop tĂŽt, laissez-vous une chance de crĂ©er une relation mĂȘme si elle n’aboutit pas. On ne peut juger une personne uniquement sur son physique ou sa personnalitĂ© en 10 mn.

Etape 1 : le premier pas

C’est le plus difficile. Restez hyper-confiant en vous et souriez, vous avez Ă  revendre, vous avez plein de choses a raconter (attention ne soyez pas non plus trop crĂąneur). Il y a des milliers de techniques, chacun a la sienne. Sachez en tout cas oser. Une fille veut bien que vous lui fassiez la cour mais elle s’attend Ă  ce que vous le fassiez bien. Abordez-la avec une question ouverte, il vous faut absolument une rĂ©ponse de type informative mais jamais de « non ».

  • « Bonsoir, comment tu t’appelles ? »
  • « Bidule » (Elle est obligĂ©e de rĂ©pondre c’est une question ouverte, si elle s’enfuit Ă  ce moment-lĂ , essayez une autre… 🙂
  • Puis enchainez les questions ouvertes (« tu a quel Ăąge ? », « tu habites ou ? », « tu fais quoi dans la vie ? », « tu es Ă©tudiante en quoi ? », « tu es venue avec combien de personnes ? »)

RĂ©coltez de l’information, autant de futurs sujets de discussion, vous vous intĂ©ressez Ă  elle, soyez attentif Ă  ce qu’elle vous rĂ©pond vous comprendrez si elle est d’accord pour que vous passiez Ă  la deuxiĂšme Ă©tape. Surtout restez hyper motivĂ© et hyper confiant en vous.

Etape 2 : Passez Ă  l’acte.

L’acte ne veut pas dire ce que vous pensez 🙂 il s’agit d’effectuer Ă  une action Ă  deux avec son accord. C’est dĂ©file aussi car il s’agit d’une question fermĂ©e avec un risque de rĂ©ponse nĂ©gative.

  • « Je t’offre un verre » ?
  • « Tu viens danser ? » »On va discuter lĂ -bas ? »
  • « Tu me prĂ©sente Ă  tes amies ? »
  • « Je peux t’embrasser ? » (TrĂšs risquĂ© mais trĂšs courageux, et accompagner le geste avec la parole, elle saura vous dire non assez tĂŽt, sinon c’est gagnĂ© !)

Si vous avez obtenu son accord, vous pouvez continuer la conversation comme de vieux amis et obtenir ce que vous dĂ©sirez (un numĂ©ro de tel, un futur rendez-vous, un verre chez vous ou chez elle – attention se sont autant de questions fermĂ©es avec risque d’Ă©chec) 


En cas d’Ă©chec, de rĂ©ponse nĂ©gative, vous avez encore un peu de temps avant que l’heure ne soit trop tardive, essayez avec de nouvelles personnes, sinon prenez un dernier verre avec un air contentĂ© et rentrez chez vous prudemment en pensant que la prochaine fois sera la bonne, surtout ne vous dĂ©couragez pas, la vie c’est comme ça, des millions de cĂ©libataires sont comme vous et vivent la mĂȘme chose chaque jour ! La sĂ©duction est tout un art, un Ă©chec n’est qu’un pas de plus dans votre apprentissage.

Vous ĂȘtes une femme

L’attitude d’une femme est diffĂ©rente parce qu’elle doit faire attention Ă  plusieurs choses. C’est elle gĂ©nĂ©ralement la « proie », elle doit d’abord faire attention Ă  sa sĂ©curitĂ© et ensuite elle souhaite ne pas ĂȘtre un traitĂ©e comme un « objet ». La question de la sĂ©curitĂ© se rĂšgle en allant en discothĂšque avec une ou plusieurs amies, et n’en acceptant pas une invitation chez le partenaire d’emblĂ©e sauf si vous jugez la situation suffisamment sĂ©curisante (c’est une connaissance, votre amie vous accompagne…).

Le jeu d’une femme consiste Ă  se laisser sĂ©duire mais Ă  apprĂ©cier aussi le partenaire.

L’ambiguĂŻtĂ© de l’homme rĂ©side souvent dans sa volontĂ© « d’aller plus loin » sans le dire explicitement. Sachez fixer les limites d’emblĂ©e, sachez dire non au bon moment mais rĂ©servez une porte de sortie pour un futur rendez-vous. Soyez active en dĂ©couvrant le personnage grĂące Ă  des questions ouvertes. DĂ©couvrez si vous avez des points communs, si sa situation dans la vie vous convient, essayez de visualiser si hors de l’aspect physique vous pouvez construire une relation. Vendez votre personnalitĂ© plutĂŽt que votre corps car vous savez pertinemment que si vous acceptez de vous donner la premiĂšre fois vous risquez d’avoir satisfait un besoin sans lendemain.

Sachez aussi dĂ©sirer et vous laisser aller vos pulsions tout en sachant que cela peut ne pas dĂ©boucher sur une relation Ă  long terme. LĂ  encore soyez claires dans vos propos en ne laissant aucune ambigĂŒitĂ© mais sachez exiger correction et attention de votre partenaire.

Voter pour ce site

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *