Comment sortir de la solitude aprĂšs 60 ans ?

Pour sortir de la solitude, il existe d’autres mĂ©thodes que de le vouloir Ă  tout prix

Beaucoup vous ressortiront l’éternel couplet du « Mieux vaut vivre seul que mal accompagnĂ© ! » Si cette simple vĂ©ritĂ© s’est un nombre incalculable de fois avĂ©rĂ©e fondĂ©e, c’est que beaucoup ont fait le choix de sauter le pas pour sortir de la solitude 
 donc pour de mauvaises raisons ! On n’intĂšgre pas quelqu’un dans sa vie afin de ne plus ĂȘtre celle ou celui qui se rend non accompagnĂ© Ă  un dĂźner, se balade sans personne pour lui tenir la main ou ĂȘtre prĂ©sent quand le blues nous saisit.

Nous ne sommes pas faits sur le principe pour la solitude ! Si certains seniors la vivent mieux que d’autres, c’est qu’ils ont bien su Ă©quilibrer leur existence en consĂ©quence de quoi. Au dĂ©part c’est qu’ils ont fini par se faire une raison, puis c’est devenu un choix de vie plutĂŽt qu’une fatalitĂ©. S’ils rencontrent quelqu’un, sans l’avoir vraiment cherchĂ©, cet autre devient alors un plus et non pas un complĂ©ment indispensable.

Comment sortir de ma solitude ? Si vous n’en faites plus une affaire d’état, ne voyez plus votre cĂ©libat comme une mauvaise fortune voire une tare, c’est que vous ĂȘtes sur le point d’en sortir. Tant que tout votre ĂȘtre est en attente de l’autre, pour ne plus avoir Ă  subir votre isolement, vous risquez de faire des choix peu judicieux. Que vous en soyez conscient ou pas cette personne est Ă  vos yeux comme une bouĂ©e de secours, et aura tĂŽt fait de penser que l’on s’est servi d’elle.

Ce n’est pas le cas bien Ă©videmment, mais comprenez qu’elle puisse se l’imaginer, dans la mesure oĂč vous l’aurez choisie « faute de mieux » en quelque sorte. Saisissez-vous la diffĂ©rence qui existe entre s’accrocher au premier quidam venu, pour mettre fin Ă  la solitude, et choisir dĂ©libĂ©rĂ©ment quelqu’un pour partager votre vie. Dans le premier cas les dĂ©s sont pipĂ©s d’avance, tandis que dans le second c’est de votre plein grĂ© que vous laisserez entrer dans votre existence un autre ĂȘtre humain.

Je fais comment pour ĂȘtre bien ? Que vous soyez seul ou en couple, ce qui fait toute la diffĂ©rence entre votre bien-ĂȘtre personnel et celui que l’on Ă©prouve Ă  vivre Ă  deux est affaire de subconscient. Tout en vous et dans vos faits prouve que vous ĂȘtes un individu indĂ©pendant, Ă  part entiĂšre et qui sait fort bien se dĂ©brouiller sans personne. Mais dans le fond il reste Ă  vous en persuader, admettre que ce qu’en pensent les autres ne vous gĂȘne en rien.

Car il faut bien avouer qu’une part de votre dĂ©sespoir tient au fait qu’autrui se demande pourquoi style « Pourtant il (ou elle) est encore bien conservĂ©(e) », quelle horrible phrase !
 ou « Ca fait maintenant longtemps que son mari (ou sa femme) est parti(e) », genre tout ça c’est anormal ma bonne Dame (ou mon bon Monsieur), qu’est-ce qui se passe donc ? Ne vous en dĂ©fendez pas, ce que les autres pensent de vous est important, surtout quand on souffre.

Mais alors comment savoir ? Le jour oĂč vous rencontrerez celui ou celle qui vous convient la question ne se posera pas, vous saurez point barre ! Les comment et pourquoi n’auront plus la moindre importance, ce sera une certitude. Par contre elle risque de devenir trĂšs vite source d’inquiĂ©tude, si vous laissez une petite voix vous chuchoter « MĂ©fie-toi ! C’est trop beau pour ĂȘtre vrai ! » ou encore « Mais qu’est-ce qu’elle(il) peut bien me trouver ? » question bĂȘte s’il en est !

Si vous avez su vous montrer au naturel, et non sous votre meilleur jour comme vous pensez devoir l’ĂȘtre dans ces circonstances, pour sa part l’autre sait ce qui l’a fait craquer. Combien de fois avez-vous entendu dire « Elle est gĂ©niale, si spontanĂ©e et sans dĂ©tour ! » ou « C’est un amour, il est tendre et attentif, je ne pensais pas que de tels hommes existaient ! » Ah ça vous parle là ! Sachez que ce n’est pas QUE pour les autres, votre RomĂ©o ou votre Juliette vous attend quelque part.

Mais alors je fais quoi ? Nous serions tentĂ©s de vous dire que le temps s’en chargera pour vous, de le laisser faire, qu’un jour cet amour que vous n’attendez plus se tiendra face Ă  vous. C’est en partie vrai ! Plus vous ferez d’effort pour le dĂ©nicher, et ce dans n’importe quel coin paumĂ© de la planĂšte, moins vous aurez de chance de tomber sur celle ou celui qui vous convient. Pourtant si Ă  l’inverse vous restez cloĂźtrĂ©(e) chez vous, n’imaginez pas qu’un Prince Charmant viendra vous enlever et vous sauver.

Bien calfeutrĂ©e dans votre tour d’ivoire, ou terrĂ© dans votre igloo, vous avez peu de chance ! Donc sortez, rencontrez des gens, inscrivez-vous aux activitĂ©s qui vous intĂ©ressent et motivez-vous pour ce que vous n’avez jamais eu le temps de faire. LĂ  oĂč vous serez dans votre Ă©lĂ©ment, mĂȘme si c’est en faisant du parachute ou plus sagement de la cuisine, dans la mesure oĂč ce sont des exercices qui vous motivent vous y serez Ă  l’aise. Beaucoup sont dans votre cas, l’ñge n’est plus un facteur de repli sur soi mais bien au contraire d’ouverture sur le monde.

Alors qu’attendez-vous encore ? Si vous sentez que vos pieds vous dĂ©mangent, pour aller voir ailleurs si vous y ĂȘtes, foncez ! Votre Ă©nergie et la ferveur que vous mettrez Ă  accomplir vos rĂȘves ou rĂ©pondre Ă  vos besoins vous ouvriront toutes les portes. Sortis de l’ñge oĂč vos parents pensaient qu’il Ă©tait temps de songer Ă  vous « caser », et bien loin de celui oĂč vous penserez ĂȘtre Ă  ranger des voitures, aujourd’hui vous appartient. Prenez le temps de vous chouchouter, croquez dans la vie Ă  belles dents (vous en avez de fausses, et alors !).

Sans blague, redevenez pour le reste de votre vie cette petite fille espiĂšgle qui Ă©mouvait tout le monde, ou ce petit mec qui se la jouait en voulant se mesurer Ă  son Papa. Si vos enfants ont grandi, et qu’à leur tour ils ont fait des petits, gageons que ces derniers seront ravis de votre regain d’énergie. Ce grand-parent dans le vent, n’ayez aucune inquiĂ©tude ils s’en montreront hyper fiers, voire lui demanderont des conseils souvent bien personnels. Si en plus l’amour revient frapper Ă  votre porte, ce sera alors l’apothĂ©ose et non une finalitĂ© en soi.

Suggestion de lecture : 

Un site spécialisé dans les rencontres entre seniors

Comment sortir de la solitude aprĂšs 60 ans ?
Note de 4

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *