Bientôt des algorithmes qui détectent les mensonges sur les sites de rencontres ?

Des chercheurs de l’Université de Londres prétendent avoir programmé un algorithme capable de détecter si des personnes mentent ou non sur les sites de rencontres.

En comparant des milliers de courriels contenant des mensonges et des vérités, les chercheurs ont créé un algorithme qui analyse les textes et peut repérer des « indices linguistiques » et des types de mensonges que les gens utilisent pour se présenter.

Et en examinant les types de mots, de structures et de contextes utilisés par les utilisateurs lors des courriers électroniques, les chercheurs ont déclaré qu’il était désormais possible d’utiliser l’algorithme pour détecter des mensonges dans d’autres contenus en ligne, que ce soit des profils de rencontres ou des demandes de visa.

Parlant de l’étude, le chercheur et conférencier Tom van Laer a déclaré :

« Les humains sont terriblement mauvais pour détecter un mensonge. En effet, la précision humaine en la matière se situe autour de 50%, à peine mieux que le hasard ».

« Notre détecteur de mensonge numérique, quant à lui, a une précision de 70%. Il peut être utilisé pour lutter contre la fraude partout où cela se produit dans les contenus informatisés. Et à mesure que la technologie évolue, repérer ces mensonges peut être entièrement automatisés. Tout comme le nez de Pinocchio s’allonge lorsqu’il ment, notre détecteur de mensonge numérique évolue en fonction du degré de mensonges ».

L’analyseur de texte fonctionne sur trois niveaux, en regardant les types de mots, les structures et les styles que les menteurs ont tendance à utiliser dans les messages.

Les résultats des chercheurs montrent que les menteurs ont tendance à utiliser moins de pronoms personnels, tels que « je » et « il / elle », comme moyen de se dissocier du mensonge.

Au lieu de cela, ils utilisent plus de pronoms de seconde personne comme « tu / vous » et « ton / votre ». Et ce aux côtés des mots et d’adjectifs de réussite. Le but recherché : flatter l’autre pour détourner son attention.

De même, les menteurs ont tendance à utiliser plus de mots de fonction.

Nous vous renvoyons à cet article si vous souhaitez en savoir plus.

Bientôt des algorithmes qui détectent les mensonges sur les sites de rencontres ?
Voter pour ce site

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *